24/06/2011

Lady Gaga porte bien son nom

Voilà quelques jours que je me trouve bien sage! Ma plume me démange tous les jours pourtant mais je l'ignorais. Et puis cette semaine je me suis dit trop c'est trop! A lecture de cet article de la TDG, je décide de me payer la tête de "l'usurpartiste".

La chanteuse américaine, classée cette année célébrité la plus influente du monde par le magazine Forbes, est à Tokyo pour le concert de charité MTV Video Music Aid Japan, qui se tiendra samedi à Chiba, à l’est de la capitale.
"Je pense qu’il est temps de regarder l’avenir", a dit Lady Gaga -- ou plutôt Lady Gaga-san comme on l’appelle au Japon -- lors d’une conférence de presse.

"C’est tellement important que l’on continue à récolter de l’argent. Mais il est tout aussi important de rappeler au monde que le Japon est maintenant sûr et que les portes sont grandes ouvertes pour que les touristes viennent profiter de ce beau pays", a-t-elle insisté, en buvant un thé devant les photographes.

Chère folle,

Ne vous offusquez pas car "gaga" dans notre bon jargon signifie folle. Je pense que vous y verrez  un clin d'oeil artisitique.

Je suis très étonné de savoir que vous êtes très infulente. Dès lors, voulez-vous me conseiller sur mes choix du week-end ? Doi-je mettre un caleçon, un boxer ou un sous-vêtement en viande ? Si vous me conseillez ce dernier, veuiller me donner l'adresse de votre couturier-boucher. Cela dit, j'ai vu que votre album se vend pour quelques centimes sur Itune. Est-ce un choix ou une promotion spéciale ou un sale coup de votre part pour empêcher "fifty cent" de revenir au sommet ?

Mais là n'est pas la question. Je suis encore plus étonné de voir que vous êtes une scientifique de renommer. Votre déclaration est extraordinaire et franchement, elle m'a convaincu. Il est vrai qu'après tout les grammy award en science que vous avez reçus je propose que vous déposiez votre candidature auprès du GIEC. Vos propos se marieront très bien avec les dernieres rapports de ces pseudos experts à la bite euh à la botte des gouvernements.

J'espère en tout cas que vous avez négocié une bonne commission auprès de la bourse afin que cette dernière remonte. Pour ma part en tant que petite personne non influente je vois déjà votre carrière battre de l'aile. Alors chère Lady-bakka (bête en japonais), gardez spécialement les morceaux de viandes de votre robe cela pourrait vous servir.

Plume noire-san

P.S. Vous trouverez ci-joint "le nucléaire pour les nuls"

16:34 Publié dans Humour | Tags : lady gaga | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

03/06/2011

L'ascension : ils montent tous mais vers où

Alors que la polémique autour de l'instruction de la religion à l'école fait débat, je ris sous cape. Alors que les "antis" se battent contre des moulins à vent, le congé de l'Ascension arrive. Dès lors, au lieu de se battre contre ces idéologies religieuses, je recommande de profiter de l'avantage des fériés religieux.

 

Que Jésus soit monté ou pas, le miracle de l'ascension a frappé le Servette FC après un super match contre Bellinzone. Leur billet pour la Super ligue en poche, l'ascenseur s'arrête à l'étage du paradis. Comme quoi, certains termes issus de notre passé ne sont pas très loin de leur terme original qu'on le veuille ou non. Mais qu'en est-il de ces Don Chiotte lorsque les prêtres du libéralisme leur expliquent que les plus pauvres sont un poids pour la société ? Ils préfèrent les écouter, comme certains écoutaient, et continue à croire à l'amour d'une Dulcinée du Toboso au parfum de croissance.

 

Les médias, quant à eux utilisent l'ascension. Celle des affaires publiques qui font vendre. Luc Ferry, a jeté un pavé dans la mare sans ayant la moindre preuve. L'attention attirée, on oubliera un jour de plus, un journaliste en prison qui a enquêté un peu trop loin dans l'affaire Dutroux. Espérons que l'on mette fin à la pédophilie d'Etat.

 

C'est aussi l'ascension pour Lady Gaga. Cela me fait du mal d'en parler car il faut le dire, voilà de la musique à la résonnance commerciale qui ne fait que l'écho du vide. Mais il faut croire que les gens qui achètent ne connaissent plus rien à la musique. Ou que peut être le vide du sens de nos vies nous poussent à donner du crédit à une sous-culture ressemblant étrangement à notre société.

 

Ma vision, se limite au fait que l'on ascensionne chaque fois que l'on évolue. Les expériences, qui incluent réussites et échecs, nous font grandir pas à pas. Alors laisses les chimères,  réfléchis et grandis.