30/03/2017

La police et ses privilèges : et bien dansez maintenant !

Ce billet n'est pas un coup de gueule! Ce billet n'est pas non plus un règlement de compte ; mais presque.

Il y a de cela 3 ans, un simple oubli d'abonnement de bus à la maison m'avait conduit à un controle d'identité avec une patrouille de police (ce que je trouvais tout à fait normal). Cependant, le contrôle avait été mal effectué ; un problème de procédure je dirai même. Ce banal controle d'identité c'était transformé en fouille, ce qui m'avait fortement étonné. Etais-je en état d'arrestation ? non. Alors pourquoi ? Et surtout pourquoi l'agent m'a demandé de vider mes poches dans un ordre préordonné "veuillez vider vos poches, drogues, clés etc." Lui ayant posé la question poliment sur la raison de la fouille corporel, alors que j'avais simplement oublié mon abonnement de bus, je pense que ma couleur, malheureusement, avait pris le dessus. De plus le policier en question avait ajouter que la fouille était nécessaire car c'est comme ça que certain policier ne rentre pas chez eux le soir. Donc en résumé, moi tout seul, face à 4 contrôleurs TPG et 4 flics j'étais potentiellement dangereux, pour un simple controle d'identité (alors que j'avais coopéré calmement).

Je vous passe les détails de l'échange que nous avons eu. Mais sentant que je maitrisais plutot bien mes droits civiques, le policier en question a essayé d'utiliser un arme qui n'a aucun effet sur moi : la peur. "On peut finir au poste monsieur" chose à quoi je lui ai répondu "oui on peut et cela n'aboutira sur rien je n'ai rien à me reprocher et j'ai collaboré. D'ailleurs je me demande sur quel critère vous pensez que je suis dangereux". Ma seule erreur a été d'avoir oublier de prendre les matricules des incompétents en face de moi. Le lundi, je vais au commissariat dans l'espoir de l'obtenir. Bien entendu le collègue au commissariat a tenu les coudes de ces potes en me mentant ouvertement (oui un officier qui a prêté serment qui ment) "il n'y avait jamais eu de controle à cette heure là". Il avait d'ailleurs ajouté (avec un petit sourire) que si je voulais aller plus loin il fallait que je m'adresse à Mme Bonfanti.

En lisant ce petit article du matin et les déclarations des syndicats de police sur leurs problèmes, je n'ai eu aucune empathie car leurs problèmes sont les problèmes de beaucoup d'autres personnes. C'est juste qu'ils sont les derniers à avoir pu conserver des PRIVILEGES, comme la noblesse sous Louis XVI. Maintenant c'est terminé! Et puis c'est un autre arguement dans mon sens : il faut revoir la formation policière et peut être leur apprendre à faire des vraies phrases, avoir du bon sens, et de l'entregent! Je ne vais pas vous plaindre et je vous recommanderai maintenant de danser.

http://www.lematin.ch/suisse/maudet-police-desamour/story...

 

11:16 Publié dans Humeur | Tags : police, maudet, genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

17/12/2015

Usine : la droite libérale se croit au dessus des lois et se prend une claque du canton!

Comme je l'avais dit, mon absence de la toile est dûe à différents facteurs. Mon implacation dans événement politique autour de moi ou même à l'étranger m'ont obligé de ralentir. Ce ralentissement m'a permis également de voir toute la mauvaise fois de la droite libérale, si cher à certain et qui malgré tout ce que l'on peut penser, ce croit au dessus des lois, un peu comme l'Usine il faut croire!

L'article du 20 min nous présente les choses sous un angle totalement inconnu, pour les naïfs croyant de la droite "non-pensante"

Au final toute cette dépense d'énergie de la droite pour en fait rien du tout. Le canton a tranché "INVALIDITE DU GEL des SUBVENTIONS"

 

"Des droits outrepassés

L'Etat rappelle en outre que «le budget octroie des autorisations de dépenses pour l'exécutif qui ne sauraient être conditionnées». Autrement dit, c'est au Conseil administratif, et à lui seul, de gérer la distribution des subventions, une fois que leur montant a été arrêté." http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/L-Etat-annule-le...

 

Il est cependant drole de voir tous les débiles qui pensaient être dans leur bon droit. On place une petite pensée pour l'avocat censureur ALDER qui n'a plus qu'à tendre la joue et peut être penser éventuellement au coup qu'à pris ses hormones mâle pour accepter la critique.

J'étais tellement impatient de la première bourde de la droite au pouvoir que je crois qu'elle est venue toute seule. Je ne le dis parce que je suis anti-droite, je le dis parce que je sais pertinemment que la droite est aussi bête que la gauche. A eux deux, ils ont réussi de faire de l'Etat le sponsor officiel des bras cassés de la politique (qui ont plus de mal à exercer leur fonction que d'encaisser leur jetons de présence).

 Sur ce mesdames, messieurs, , comme je vous l'avais dit, le soutien à cette institution est inconditonnel. Pour les droitistes, qui ne connaissent rien à la culture, il faut savoir que l'Usine est un lieu ou de très très grands sont passés par là. Je dirai même que l'Usine participe au renouvellement de la créativité artistique contrairement à vos faux soutien au grand Théatre ; ce dernier n'apporte rien et surtout à pas grand monde. On trouvera plus de personne, célèbre ou pas qui sont passé par cet étaliblissement que celui du Grand Théâtre. Ce . En matière de culture, il semblerait que se sont les pauvres qui la créér. Les riches et leurs protecteurs l'exploitent sans jamais la comprendre. La droite est à la culture, ce que le socialisme serait à Wall street. Elle n'y comprend rien et ne maitrise rien.

 

10/11/2015

Heureusement que les fonctionnaires sont là!

Oui le fonctionnaire est un bien d'utilité publique! Il sert principalement à passer sa frustration personnelle. Oui parfaitement, cette frustration personnelle qui mange l'intérieur de tous les jaloux travaillant dans le privé.

 

Le fonctionnaire doit être haït car il a trop d'avantage ; en voici une petite liste :

  • il fait des horaires de 40h par semaine. Tout dépend. Ou travaille-t-il ? Ne travaillant pas à l'Etat directement mais rattaché quand même...j'ai certains collègues qui sont à plus de 100 heures supplémentaires. (il n'y a décidément pas que la police) La réalité de la vie fait que de toute manière on travaille déjà plus. C'est juste que de rallonger le temps de travail fera qu'il y aura moins de récupération.

 

  • son salaire augmente chaque année. Plus depuis quelques années. Le coût de la vie augmente et nous avons rejoint le rang des gens qui travaillent plus pour gagner moins. Par contre les plus riches sont encore plus riches. En sommes, si tu te plains de ne pas être augmenter, tu n'as qu'à faire comme dans la théorie libéral.e Changer de travail (dans le monde des libéraux on trouve toujours du travail, par contre souvent à la limite de la légalité)

 

  • il fait tous le temps grève. La Suisse ce n'est pas la France, il y en a pas tout le temps. Et combien se pose la question à se demander si c'est réellement utile. Une boite comme Air France à touché plusieurs millions d'aide de l'Etat pour embaucher. Résultat plus de 3600 emplois biffer. Je ne peux que comprendre la colère des employés. La grève du jour touche aussi les employés dans les prisons et la réinsertion. Autrement dit faire des économies sur le dos de la sécurité. C'est marrant, derrière cela, je ne vois aucune leçon tirée de la mort d'Adeline et le magistrat est toujours en place. http://www.letemps.ch/suisse/2015/11/05/geneve-prive-s-in...

 

Le fonctionnaire a tellement d'avantages que l'on en est aveuglé. On veut qu'il ait les mêmes désavantages que ceux du privé. Par contre ceux du privé ne parlerons pas des avantages d'assurance maladie complémentaire que certains peuvent avoir ou autres privilèges. Certains ne sont pas couvert dans leur entreprise en perte de gain maladie. Dans ce cas il faut savoir qu'avant d'obtenir peut être l'AI il faudra vivre sur la base de l'échelle de Berne...je vous laisse le soin de voir la misère... http://www.kmu.admin.ch/personal/03369/03383/03385/index....

En gros le fonctionnaire permet juste de relacher la pression. C'est un peu comme le cyclisme...une fois par année on peut critiquer sans vergogne les cyclistes dopés. Si les cyclistes et les fonctionnaires n'étaient pas là, il ne resterait définitivement que les musulmans, les arabes et les noirs. Mais qu'en est-il quand tu es fonctionnaire et que tu fais partie d'une de ces trois catégories ? Rien tu acceptes parce que tu sais que le suisse d'aujourd'hui n'a rien à voir avec la philosophie du pays au départ...donc autant dire que même les suisses n'ont plus rien de Suisse.