23/09/2015

Lorsque l'UDC fait de la statistique ca donne quoi ?

Toujours dans la rubrique voter à droite c'est mieux, je continue à dire c'est pas mieux.

Aujourd'hui, on s'essaye aux statistiques. Pour ceux qui ont fait un peu de statistiques, on le sait au premier ou deuxième cours que l'on peut faire dire ce que l'on veut ou suggérer ce que l'on veut. C'est pour cela qu'une statistique n'est pas un argumentaire, il faut savoir les utiliser et savoir calculer. En général, les statistiques sont tronquées dans les sondages ou meme les études médical. Quant à la politique c'est un peut tout le temps!

11155147_10156067561765022_439318372836225099_o.jpg

12030403_10156067563870022_6734741520667183791_o.jpgAllez sans rancune on vous aura apprit l'art du graphique! Dans tous les cas les démagos pro UDC sont hypercrédibles! 

16/12/2014

...et on continue de pointer ce qui ne va pas

"Ni de gauche ni de droite! Tous pourris!"

Arguement repris et repris par le FN. En général les partis d'extrême droite, ceux que beaucoup pensent être présentable aujoujourd'hui et qui font de l'amnésie sur 1933, reprennent en coeur cet arguement.

Je serai d'accord avec eux sur un point : TOUS POURRIS!

Je n'en voudrai pas à particulièrement à Madame pour ceci, car elle ne fait rien de plus que ce qui se fait à plus haute échelle. De plus, avec les déboires de son président Eric Stauffer, soupçonné de corruption à l'ile Maurice, on peut se dire que ca reste en famille. je nommerai pas le ministre qui a parlé de l'affaire.

Genève, cette ville ou les magistrats ne savent pas utiliser l'argent, ou les affaires se succèdent sans de réel accusé, voir l'affaire BCGE.

J'entends déjà dire c'est bien un argument de gauchoooo! Ah bon ? donc voler de l'argent serait de droite alors ? N'étant pas quelqu'un qui fait des généralités, contrairement à d'autres, je n'accuserai pas les gens de bonnes volontés et surtout intelligents de faire leur nid dans leurs partis respectifs. Les sans partis sont bien plus libre. Les autres doivent se tairent, c'est la règle des partis...bêêêêêêêêê bêêêêêêê!

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/excandidate-mcg-p...

07/02/2012

La récupération d'une mort indigne

La récupération politique autour de la mort d'un indigné me fait sourire jaune une fois de plus.

Le livre d'Amélie Nothomb "Le fait du prince" mettait en avant que la mort d'une personne peut être problèmatique. En effet, si une personne sonne chez vous et vous demande de téléphoner car son téléphone portable ne fonctionne plus il ne serait pas charitable de lui le refuser. Mais imaginons que la personne décède subitement d'une crise cardiaque chez vous ? La police viendra et vous serez le premier suspect, là c'est vraiment problématique. C'est exactement ce qui se passe dans le roman.

Dès lors, on peut se dire que la personne n'est pas morte au bon endroit. C'est tragique ce que je dis mais si cette personne était morte sous un pont, est-ce que l'on aurait eu les mêmes manchettes ?. Dieu sait qu'il existe en Europe des morts tous les jours dans le froid. N. Sarkozy avait osé déclarer "si je suis élu en 2007 il n'y aura plus de SDF" on attend encore.

Ce qui a de regrettable c'est que le mouvement soi disant proche des individus à échouer tout comme notre société. Il faut croire que les indignés n'ont été que le reflet de notre société. Hier soir deux personnes âgées sont mortes en France intoxiquée au monoxyde de carbone. On peut en déduire que pas tout le monde a le bénéfice d'avoir un chauffage.

Par conséquent, je regrette deux choses :

-la mort de cet homme et je partage la tristesse de son éventuelle famille

-la récupération politique de tous les partis. Je les attends de pied ferme le 24 décembre 2012 pour distribuer la soupe aux sans abris et aux personnes âgées suisses qui par nécessité se rendent à la soupe populaire. Là bien sûr, il n'y a plus personne. La misère est devenu un terrain pour politiciens. Il semblerait qu'il n'y ait que cet homme qui meurt dans le froid à Genève. Vive l'hypocrisie! Ce qu'il y a d'indigne c'est que dans notre civilisation soit disant supérieur, selon Claude Guéant, il y ait encore des gens qui vivent et meurent dans la rue! Vive la déclaration des droits de l'Homme. Rousseau doit être heureux là ou il est!